«

»

Imprimer ce Article

73 – En quoi les EDL 7D12D nous sont-ils utiles ?

ange_02Il est vrai que suite que suite à l’article précédent posant la même question mais à propos des EDLN, j’allais de toute façon aborder la question tôt ou tard. En effet, les EDL 7D12D, tout comme les EDLN, font partie de l’UN-visible. Ce qui les différencie, c’est surtout la dimension dans laquelle ils opèrent mais plus que cela. Ainsi, autant les EDLN sont dans les religions païennes (adorant ainsi une flopée de Dieux et d’Esprits divers et variés liés à la Nature) autant les religions monothéistes les rejettent totalement.

Ces dernières ont même surtout mis l’accent sur leur inexistence pour les rejeter finalement dans la catégorie folklorique bons pour les enfants en bas âge au même titre que le Père Noël. Une religion monothéiste (n’adorant qu’un seul Dieu) est la manifestation même du déni de tous les peuples de l’UN-visible œuvrant dans les 6 premières dimensions et donc le règne du petit Soi (soit l’aspect masculin-masculin de notre incarnation).

Ainsi, les élémentaux (règnes 1D et 2D, soit le moteur de la Terre) sont devenus un truc absolument inconnu de la science officielle matérialiste qui ne jure que par la matière, le démontrable, le renouvelable, et donc le rejet de la Vie elle-même dans sa forme éthérée puisqu’elle ne voit que l’aspect matière (l’aspect atomique et moléculaire, la 1D) et l’aspect chimique-électronique (le transfert d’énergie, la 2D).

En gros, si vous avez bien le schéma des 3 moteurs* (Terre 1D2D, Humain 3D4D et Ciel 5D6D), le moteur de l’humain (la fameuse 3D4D) est géré par 2 religions : la 1D2D par les scientifiques et la 5D6D par les religieux. Il est donc évident que la 3D soit l’aspect matérialiste chez les préhumains tandis que la 4D soit considérée comme spirituelle. Vous avez donc là, la problématique du préhumain qui est pris dans un étau de croyances (la matière et le spirituel).

Il va donc sans dire que si vous voulez véritablement toucher les EDL 7D12D(qui appartiennent au règne du petit Soi Supérieur (de la 7D à la 12D), il va falloir sérieusement mettre à mal la religion qui ne parle que de Saints, d’anges et d’un Dieu, afin de créer des fissures vous permettant véritablement de contacter les êtres vibratoires se situant au-delà des croyances concernant le Ciel, tout en admettant que les EDLN font eux aussi parti de l’équation.

On voit donc que l’ouverture d’esprit au monde de l’UN-visible est obligatoire sous peine de croire que le plafond de votre appartement peint en bleu est le ciel lui-même. D’ailleurs c’est ce qui se fait dans les églises. On y met plein de peintures sous les voutes mais cela n’est qu’une barrière entre le Ciel et vous. On y montre des anges avec des ailes pour vous dire que ça vole mais personne n’en n’a jamais vu…

On voit donc bien que le monde religieux s’appuie sur un imaginaire qui a été construit pierre par pierre, statue après statue, peinture après peinture, pour finalement arriver à faire que des gens s’agenouillent devant des représentations de bois ou de pierres taillées afin qu’ils puissent contacter lesdits personnages. En gros, tu vénères une image taillée, extérieure à toi-même, et devant laquelle tu viens pleurer toutes tes misères.

Alors quand on parle d’un dieu unique, ma première constatation est de voir qu’il en existe une grande variété au sein même d’une église. En effet, vous aurez d’abord LE Christ, inévitablement accroché à sa croix, puis la Vierge pas très loin, puis quelques statues de Saints, sans compter quelques effigies de Monseigneurs qui, au passage, en ont profité pour avoir leur cercueil sur place… Bref, toutes une animalerie de projections humaines qui contredisent un dieu unique…

On comprend donc que la religion du dieu unique, persécuteur des religions païennes, est en soi une religion païenne basée sur l’humain qui a supplanté les EDLN. En gros et dit autrement, c’est la même soupe sauf que cela ne tourne plus que dans la casserole 3D4D puisque les règnes de la 1D2D (les Elémentaux) et 5D6D (les EDLN) ont été rangés au rayon de l’oubli…

Mais ne pouvant pas faire de même avec les EDL 7D12D, les EDL 13D18D et autres, il a donc fallu finalement rajouter des ailes aux hommes quand ils sont dans une taille adulte et des embryons d’ailes aux multiples bébés potelés (et donc bien gras) qui sortent de partout et de nulle part dans toutes les représentations qui touchent le Ciel. Bref, on voit donc bien l’embrigadement dans des croyances hyper simplistes et surtout limitées à la sphère d’un bipède homo sapiens sapiens…

Alors quand quelqu’un vous dit qu’il est un scientifique, vous savez qu’en fait il est complètement paumé par rapport aux EDL 7D12D et aux autres mondes. C’est la branche à laquelle il se raccroche mentalement parlant, mais s’il a poussé le bouchon plus loin il sait qu’il est de mauvaise foi quand il dit que l’UN-visible n’existe pas car tout lui dit qu’une intelligence est derrière toute l’organisation de la matière.

Un pur scientifique c’est quelqu’un qui ne jure que par les faits vérifiables, quantifiables et renouvelables, tout en sachant qu’il sait intimement que la Vie est mouvement et que rien ne peut se renouveler dans les mêmes conditions. C’est surtout quelqu’un qui nie profondément sa capacité de Créateur Incarné qui peut influencer la matière et le vivant. Bref, ne venez pas lui parler des EDL 7D12D et du contact avec les EDLN car vous ne recevrez qu’une fin de non-recevoir.

A moins, avec lui, les choses sont simples mais cela n’est pas le cas avec les spirituels, car ces derniers se targuent souvent d’être en contact avec les entités de l’invisible. Un religieux, par contre, est beaucoup plus prudent et surtout nettement plus en accord avec les croyances qu’il est bon d’avoir pour être dans le juste milieu et ne pas faire de vagues.

Hé oui, je fais une différence entre un religieux et un spirituel. Ce ne sont pas du tout les mêmes genres, même si un religieux se veut spirituel et qu’un spirituel se dit au-delà de la religion… Ils ne sont que les deux facettes d’une même pièce qui est celle de la 4D. Ils se veulent être en contact avec l’invisible, le palpable non vérifiable mais sont, somme toute, loin de l’UN-Visible sinon ils auraient inéluctablement arrêté de vénérer des Saints “canonisés”, des anges “homologués” et des personnages du passé dont il est bon de dire que l’on suit leurs enseignements (ça rassure).

Comprenez que se référer aux anges inventoriés et acceptés par les différentes religions, c’est comme dire qu’il existe une dizaine de variétés de chocolat et que le reste n’existe pas. D’ailleurs, pour les plus avancés, il existerait 72 noms de “Dieu” (et donc des anges) auquel il faudrait rajouter une quantité limitée d’Archanges. En vérité, il existe un nombre très supérieur d’Archanges et une infinité d’anges.

Pour faire simple, un EDLN correspondrait à une note de musique, un EDL 7D12D à un accord composé de 2 notes (voir la vidéo à ce propos sur 7D12D.fr) tandis qu’un EDL 13D18D serait un accord composé de 3 à 4 notes. Et puis nous verrons ultérieurement ce qui fait office de clés qui elles-mêmes sont supérieures à la clé de Sol et de Fa que nous connaissons. En fait, il existe 10 clés et chacune d’entre elles correspond aux sephirots du fameux arbre de vie.

Je reviendrai sur ce sujet dans des vidéos spécifiques sur 7D12D quand je serai enfin de retour à la maison. En effet, je vous rappelle que tout a été falsifié (rendu faux) à partir d’éléments vrais parce que ce qui EST est et on ne peut le changer puisque justement il EST. Il n’est alors possible que de le transformer afin d’induire en erreur. L’expression populaire “prendre des vessies pour des lanternes” en est la juste expression.

C’est ainsi que la totalité de l’Humanité est menée en bateau par des enseignements corrompus jusqu’à la virgule. Il est donc justement idiot de suivre les enseignements donnés à la virgule près puisqu’à ce moment-là tu deviens un extrémiste patenté d’où les multitudes de divisions nées d’interprétations différentes (sectes du latin sectaré, ce qui se sépare du tronc principal). Il existe donc des multitudes de branches se référant par exemple à l’histoire d’un homme il y a 2.000 ans…

Bref, tout le monde y va de son interprétation tout en sachant qu’il existe une multitude de traductions dans une seule et même langue comme le Français par exemple. Il faut donc préciser de quelle bible vous parlez, car certaines bibles expriment vraiment les choses d’une manière assez différente. Il y a donc plusieurs traductions différentes dans une seule et même langue, alors imaginez la même chose dans les autres langues.

Dit autrement, il existe des milliers de traductions différentes des mêmes textes originaux tout en sachant que les textes originaux ont été eux-mêmes modifiés par suppression de passages-clés permettant de mieux cerner ce qui voulait être dit. Alors comprenez bien que toute tentative de coller à la lettre et à la virgule près relève de l’ignorance totale qu’il existe une multitude de versions différentes d’un texte originel lui-même trafiqué…

Alors n’imaginez pas pouvoir toucher le Divin par l’étude approfondie des textes car, au contraire, plus vous fouinerez et plus vous vous enfoncerez dans les sables de l’involution elle-même. Par contre, il n’est pas interdit de lire afin d’avoir une vision globale de ce qui est dit, mais assez rapidement il va falloir en tirer la substantifique moelle en justement ne tombant pas dans le chaudron religieux. Et pour cela, l’écoute de ses ressentis, de ses intuitions et donc de sa petite voix est inévitable.

Il en est donc de même concernant les EDL 7D12D (et les EDL 13D18D)… Vous pouvez en avoir une idée générale mais il ne faut surtout pas tomber dans le détail, car ce qui tue c’est justement le détail et donc l’enlisement qui va avec. Chaque EDL 7D12D ou 13D18D est une vibration spécifique, unique, et à ce titre c’est surtout en le goutant par la vibration que nous saurons ce qu’il EST vraiment. Et puis, après, vous pourrez toujours y coller des étiquettes selon vos ressentis.

Nous avons répertorié à ce jour environ dans les 400 EDL 7D12D hébergés dans autant d’édifices religieux que nous avons encodés. En effet, chaque édifice est gardé-habité par un EDL 7D12D spécifique qui a bien voulu nous donner son nom. Du moins, un nom phonétiquement proche de sa vibration. En effet, notre alphabet phonétique est très pauvre et quelquefois il arrive que nous ne pouvons faire assez de différence entre 2 phonétiques très proches l’une de l’autre d’où un même nom “apparent”.

Ainsi quand je mettrai cette liste à disposition, il y aura quelques noms identiques mais cela ne sera pas le même EDL 7D12D. Il existe 6 ou 7 Laurent DUREAU en France et pourtant nous ne sommes pas le même individu. Hé bien là, c’est la même chose. Ce sont des homonymes phonétiques que nous pourrions écrire différemment pour les distinguer, mais cela n’a aucune importance en soi car un anglais qui visiterait la même église l’écrirait différemment.

Il faut donc sortir du cadre style “inventaire” et comprendre que chaque EDL 7D12D peut vous apporter sa note spécifique d’où l’idée d’aller d’église en église afin justement d’enrichir et surtout de retrouver des accords justes quand on est sur le chemin. Un certain Jacques de Compostelle s’est amusé à faire cela et comme des moutons, des milliers d’autres pèlerins ont voulu faire de même en singeant le parcours afin d’arriver au même résultat.

Comprenez que si dans la logique le processus semble être correct, il s’avère automatiquement inapplicable de vouloir refaire à l’identique puisque chacun de nous est différent et unique… Il en découle que tôt ou tard vous allez faire votre chemin et selon ce que votre petite voix vous dira. En attendant, ce fameux chemin de Compostelle est devenu un garde-manger gastronomique pour les involuants qui se gavent depuis des siècles et des siècles.

Je ferai un article très spécifique à ce sujet en vous démontrant combien l’aspect “mouton” du préhumain est utilisé pour alimenter les égrégores involutifs tout en sachant que faire le chemin sans même savoir qu’il existe un EDL 7D12D dans chaque église est quand même le comble de l’ignorance. Je passe aussi l’aspect de la reconnexion à la Nature (et donc aux EDLN) si on fait la route à pied… Ça aussi, les marcheurs en sont totalement inconscients.

On peut donc en conclure que le résultat sera tout simplement nul et que personne n’aura l’illumination qu’a eu Jacques… Cependant, ils auront passé de bons moments car après tout c’est un circuit touristique qui maintenant délivre aussi un petit certificat attestant que tu as bien alimenté ton mental-égo qui peut s’enorgueillir d’un fait remarquable qui a été celui justement d’alimenter un égrégore ultra puissant maintenant le pèlerin à l’écart même du vrai chemin.

Oui, c’est le monde à l’envers et quand on parle de retournement, ce n’est pas des bêtises. Alors si vous voulez vous faire retourner, il va falloir s’y prendre autrement que par les voies officielles. Je vous décrirai donc dans l’article suivant à quoi sert un EDL 7D12D et comment vous pouvez “travailler” avec lui d’une manière consciente et matérialisable et non plus d’une manière abstraite, mentale et donc involutive.

Laurent DUREAU

* L’un des schéma des 3 moteurs : dernière image de cet article http://345d.fr/quand-le-quantique-sassocie-au-spatio-temporel/

Lien Permanent pour cet article : http://etresdelanature.fr/73-en-quoi-les-edl7d12d-nous-sont-ils-utiles/

(16 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. viriana

    Merci du fond du coeur Laurent de continuer à nous ouvrir le chemin à travers tous ces éclairages, qui, à chaque étape, nous aident à nous propulser un peu plus vers le Haut.

    Gratitude à toi et à Corinne pour cette formidable tournée et pour l’énergie phénoménale que vous avez déployée, afin de l’accomplir au mieux de vos possibilités et des circonstances.

    Gratitude à tous ceux qui vous ont reçus et accompagnés qu’ils soient du monde visible ou de l’UN-visible.

  2. Raymonde

    Je me joins à Viriana pour vous remercier du fond du cœur.
    Corinne et toi, Laurent, ainsi que Brigitte qui œuvre en coulisse, vous faites un travail remarquable.
    Gratitude à vous et à tous ceux qui bougent…..dans le sens de l’Un-visible.
    Feu du cœur !

  3. Marie

    Merci pour toutes ces explications, on voit comment nous nous sommes englués dans l’involution. Il ne nous reste qu’à nous retourner, retroussons les manches et œuvrons pour l’UN-visible.
    Merci à Laurent, Corinne et Brigitte pour tout ce qui a été accompli. Beaucoup d’énergie et de vibration pour vous tous.
    Gratitude

  4. Véronique

    Bonjour Laurent,
    il me semble que tu n’es pas bien informé au sujet de « Jacques de Compostelle »: l’apotre Jacques prêchait la parole de Jésus en Ibérie et aucune église chrétienne n’existait alors. On aurait retrouvé ses reliques à Compostelle et c’est au Moyen-Age que les chrétiens ont commencé ce pèlerinage en parallèle des croisades contre les sarrasins. Peu importe d’ailleurs les détails mais Compostelle serait un ancien lieu de culte païen qui suit la Voie Lactée….
    Par ailleurs, tu nous dis avoir répertorié 400 anges….Grand bien t’en fasse! Mais si ce n’est pas encore un inventaire, je n’y comprend pas grand chose….
    Après quoi cours-tu?
    Coeurdialement

    1. Véronique

      Oh et après tout, de quoi je me mêle?
      Excuses moi d’intervenir sur ton chemin.Et effaces mon commentaire.
      Bonne route Laurent.

  5. mina

    Je pense véronique que si Laurent et Corine veulent nous transmettre le nom de l’ange qui est dans chaque’ édifice religieux, il faut bien qu’ils l’aient noté et répertorié.
    sinon, nous pouvons aussi aller le lui demander nous-même , c’est un très bon exercice mais il est possible que bon nombre d’entre nous ne sachent tout simplement pas comment s’y prendre.

    Merci à Laurent et Corine pour ce beau travail.

    Belle journée à toi Véronique et à tous, dans l’unité.

    Colette

    1. Véronique

      Merci Colette!
      Mais je crois qu’avant de « travailler » avec les anges et les êtres des réalités parallèles nous avons plutôt à faire du « travail » avec nous-mêmes. Je communique avec les EDLN et les autres dimensions depuis bien longtemps. Laurent a l’impression de découvrir des choses que d’autres ont perçues avant lui. Avoir des perceptions et communiquer multidimensionnellement ne signifie pas que nous sommes dans notre Etreté ( je parle de mon cas personnel et de personnes rencontrées réellement). Ce que je sais par expérience, c’est que ce genre de quête n’a pas de fin et nous éloigne de notre divinité intérieure. Le mental-égo nous détourne facilement : quand on lui montre la lune, il regarde le doigt qui la pointe.
      Mais chacun est libre de cheminer à son rythme.
      Dans la paix et la joie, je te souhaite une très belle journée et une Nouvelle lune magnifique ce we.

  6. flocon1

    Eh ! Eh !
    il nous revient en forme notre Laurent……..

  7. Agnès

    Merci 😉

  8. denise

    tout simplement merci

  9. Michel

    Merci Laurent , j’ai bien hâte de savoir à quoi sert un ange et comment je peux travailler avec lui !
    😉

    1. Isidore

      Ouiiiiiiiiiiiiiiiiii !! En effet, moi aussi j’ai hâte !!

  10. Pioupiou

    Merci à toute l’équipe au sol ainsi qu’au petit futée, nous ne vous remercierons jamais assez. 🙂

  11. NAMAN

    😉 Merci à vous Laurent et Corinne pour ce travail magnifique que vous effectuez et merci pour toutes ces explications dont nous prenons connaissance avec un immense bonheur et ce dévouement désintéressé que vous déployez chaque jour. J’attends avec impatience le moment de vous connaitre et de partager avec vous . Au bonheur de vous rencontrer !

  12. eluwi

    Merci Laurent pour ceux et celles que cela intéressent cette vidéo de Yann Lipnick et le monde invisible et les gardiens des lieux bon visionnage https://www.youtube.com/watch?v=5SbUss_O7Qk

    1. Isidore

      Génial !! J’adoooooore le travail de Yann que je n’ai pas hélas encore rencontré mais je peux partager ici ses livres qui me passionnent : « Présences invisibles : Gardiennes de la terre » et « Connais – toi toi – même et tu connaîtras l’univers et les dieux ».

Les commentaires sont désactivés.

«

»