«

»

Imprimer ce Article

Actu du 3 Août

Les jours s’enchainent à une telle vitesse qu’il en est presque difficile de savoir quel jour de la semaine on est. De plus étant actuellement dans un camping sans wifi depuis 4 jours, il est un peu délicat de se connecter mais en même temps, à chaque fois que je me reconnecte, je redescend dans un monde vibratoirement peu compatible avec le monde de l’invisible.

Le camping actuel est dans le périmètre d’un vortex super balaise qui fait que l’on pique du nez dès la moindre baisse de vibration. C’est aussi la raison pour laquelle on y reste plus longtemps car il ne faut pas oublier quand même qu’un travail personnel doit être fait afin que la carcasse puisse s’adapter à l’Ascension. Alors entre les roupillons “forcés” et les obligations 3D, ils nous arrivent quand même de faire quelques excursions dans les 40-50 km environnants.

Je vous en reparlerai dans les articles suivants plus en détails. En attendant, je vous livre enfin le dessin-montage fait par Corinne à propos de Félimicia. D’abord le dessin à main levée lorsqu’elle est venue la première fois avec nous car aujourd’hui sa tenue vestimentaire est différente. En effet, un EDL lui ayant remis un tissu spécial parce qu’elle était avec nous (nos vibrations l’affaiblissaient), elle s’est retrouvée à confectionner une nouvelle tenue.

felimicia_01felimicia_02Cela lui a pris une bonne semaine surtout qu’elle n’arrivait pas à trouver le bon fil à coudre qui allait avec. On y verra surtout une inspiration importante d’une des tenues de Corinne qui l’a attiré.  Sur le croquis, elle était assise sur le tableau de bord côté passager juste en face de Corinne. A ce moment là on était sur l’autoroute et c’était plus facile à faire.

Elle a un physique à faire rêver et surtout ce qui la caractérise c’est surtout une taille de guêpe. Je rappelle que c’est une fée de l’air et qu’elle possède une paire d’ailes. En fait, elle est vraiment à l’image des fées de Disney et tout ça d’une hauteur de 15 à 20 cm au maximum. Sa seconde caractéristique est d’avoir une très longue chevelure qui l’empêche de voler si elle ne se la tressait pas tous les matins.

En effet, le soir avant de s’endormir, elle détresse ses 2 couettes et s’en sert comme couverture. Puis le matin, elle retresse le tout en 2 couettes qu’elle croise au niveau du plexus solaire puis les rattache dans les reins. Ainsi elle peut voler sans être ennuyée. Vu sa petite taille, il est évident que si le vent est un peu trop fort elle ne peut résister et se fait donc embarquée…

Hé oui, quand on est dans la forêt, les arbres freinent considérablement le vent au point que cela ne l’incommode pas mais l’autre jour nous étions du côté de la Méditerranée où il y avait un vent soutenu avec quelquefois des rafales. Bref, elle n’a pu que se planquer dans un petit arbuste près de notre toile de tente et attendre que cela passe…

Elle a le visage assez rectangulaire et, effectivement, elle a vraiment le style de Tom Raider ou Laura Croft. On dirait que l’écrivain scénariste s’est inspiré d’elle mais sans les ailes et dans une taille “humaine”. Cependant je vous rassure, les aventures que nous vivons avec elle sont loin d’être aussi dangereuses que dans les jeux ou les films.

Et puis, il parait que sa nouvelle tenue vestimentaire lui vaut d’être regardée comme jamais elle n’a eu droit. En effet, je sais que cela va vous faire bizarre car bien qu’étant invisible pour la majorité des humains, tout est vibratoire chez eux. Dit autrement son tissu est tissé par une vibration si pure et si élevée que les autres EDLN la voient comme scintillante.

Cela lui fait beaucoup plaisir d’être regardée car dans le monde des EDLN, il y a beaucoup de monde et surtout de très grande taille alors vous pouvez imaginer un peu que le simple fait d’être comme une goutte d’eau étincelante, ça vous remonte la fierté d’être ce que vous êtes. A ce titre elle est incontestablement une ambassadrice hors pair et elle est celle qui a pu convaincre Wilson de nous suivre malgré toutes ses réticences.

Aujourd’hui, Wilson (malgré toute son histoire fantastique) vit de grands moments avec nous car cela faisait des siècles qu’il ne parlait plus avec des humains et il nous est d’un très grand secours car grâce à lui nous découvrons les règles élémentaires pour élever sa vibration. Vous pouvez imaginer qu’en ces temps d’ascension ses conseils sont hyper précieux. Là encore je reviendrai sur les applications pratiques surtout concernant l’alimentation… vibratoire.

En attendant, il a à faire avec 2 petits ennuis non prévus… En effet, voyager à dos de dragon comporte quelques contreparties vibratoires. Tout d’abord, la différence de vibration entre lui et le dragon (qui est beaucoup plus haut dans les fréquence que lui) lui donne des rougeurs au derrière. Dit autrement, et en prenant une image 3D, il a un mal au cul pas possible mais apparemment il commence à avoir le cuir qui se durcit au fil du temps.

Bien sûr, tout cela est un échauffement vibratoire et ce n’est donc pas la peine de sortir la trousse de secours car aucune pommade ou sparadrap ne changera l’affaire. Alors comment cela s’arrange-t-il ? La réponse est simple : Wilson est obligé d’augmenter sa propre fréquence et en cela il sait qu’il est un privilégié hors pair. Il est donc tous souriant car il sait qu’il grandit mais en attendant il marche à la cowboy…

Le second point est qu’il n’était pas habitué à engloutir des repas comme les préhumains que nous sommes. Bref, il s’est pris une overdose telle qu’il en est devenu obèse (toujours vibratoirement parlant). Ainsi, on a appris par la bande qu’il essayait de refiler ses stocks aux EDLN mais que ces derniers commençaient à prendre la tangente quand ils le voient parce qu’eux aussi commencent à saturer.

On en rigole bien ici bas mais pour lui c’est un désagrément de plus qui est largement compensé par l’aventure qu’il vit avec nous. En tout cas, il est toujours aussi disponible et avenant concernant nos questions et ça c’est du caviar !

Laurent DUREAU

PS : Vous aurez deviné que la seconde illustration est un photo-montage entre le dessin à main levée et la photo réelle du tableau de bord avant passager. La taille n’est pas tout à fait respectée (elle est plus petite) mais ça vous donne un ordre d’idée. Et puis avant que j’installe son nouveau siège baquet sur lit de mousse régulièrement humidifié, nous avions mis une serviette de bain car elle trouvait le plastique un peu dur….

Lien Permanent pour cet article : http://etresdelanature.fr/actu-du-3-aout/

«

»