«

»

Imprimer ce Article

Opération Petit Poucet : L’Eau de Référence et l’Eau de Consommation

petit-poucet-03Bien, maintenant je vais aborder d’une manière plus pragmatique l’aspect eau de consommation. En effet, dans les articles précédents j’avais décrit les bases, bien que pas comprises par tout le monde malgré que j’écrive dans un français courant. Je vais donc revenir à la charge en vous disant les étapes à suivre tout en sachant que chacun verra midi à sa porte selon ses visions et ses finances.

En effet, tout le monde comprend qu’aller d’un point A à un point B (par exemple de Paris à Brest) demande des moyens. Vous pouvez prendre l’avion, le train, l’autoroute, les routes de campagne tout comme le tracteur, le vélo et vos jambes… Les plus fauchés se verront donc utiliser leurs jambes (tout comme les bisounours pensant que tout doit être gratuit dès que l’on parle d’ascension).

Admettons que c’est pour voir un match de foot à Brest. Je vous offre donc le ticket d’entrée pour le stade mais ce n’est pas à moi de vous acheter le moyen de transport pour y arriver ! Dit autrement, si tu veux une eau hautement “ascensionnelle” cela relève de tes capacités de débrouille en ce monde de 3D. Aussi, autant il est difficile de faire du partage de sièges d’avion ou de train, il est possible de faire du covoiturage et cela même si tu n’as que tes jambes !!!

Le site de Rencontres avec Laurent est aussi devenu le site de Rencontres avec les marcheurs puisque l’équipe au sol y a rajouté une extension logicielle de type réseau social. Cependant, là encore, il va falloir découvrir comment ça marche, car comme vous le savez ce qui est gratuit (en distribution libre) est souvent fort mal documenté. Et c’est justement le cas pour cette extension de WordPress qu’est BuddyPress.

Alors si quelques personnes volontaires veulent bien se pencher sur la question pour expliquer comment ça marche, ça laisserait plus de temps à Brigitte de faire d’autres choses tout aussi capitales. Je lance donc un appel en ce sens, car si chacun y met du sien, on avancera tous mieux et donc plus vite. Contactez Brigitte pour savoir comment vous rendre utile à propos de l’aide que vous pouvez apporter. Il est évident que vous avez une maîtrise suffisante de l’informatique, sinon oubliez votre proposition.

En effet, allez piocher dans l’internet des infos “techniques” concernant un logiciel libre demande une expertise minimale tout en sachant que souvent ce qui est disponible est en anglais puisque le logiciel est avant tout “mondialisé” et américain… Puis le second point c’est souvent les questions à traiter parce que lorsque tu sais, tu n’as pas de question mais, par contre, quand tu ne sais pas tu poses des questions qui des fois sont à la limite de l’énervement.

Ainsi, juste pour donner un exemple, c’est une personne qui veut écrire dans les commentaires avec un crayon de bois et dont la mine vient de se casser et qui demande (en étant énerver) pourquoi il n’y a plus de mine… Alors tu réponds, prend le taille crayon (si tu sais ce que c’est) sinon regarde s’il n’y a pas un bouton poussoir à l’autre bout du crayon… Donc, on peut comprendre que l’on est là pour répondre au commentaire mais pas pour instruire les personnes à utiliser un crayon ! Pour cela, il existe d’autres personnes que vous pouvez trouver dans votre entourage.

Aussi, il en sera de même avec ce que je vais vous dire ci-dessous. Je vous dis ce qu’il faut faire, mais je n’ai pas l’intention de vous faire un cours sur la plomberie et vous dire quel n° de clé il vous faudra pour dévisser le robinet puisque justement chaque robinet à ses caractéristiques. Adressez-vous alors à une personne qui à minima sait ce qu’est une clé à molette et qui sait s’en servir, sinon fouillez sur internet et regardez des vidéos…

Le second point est que cet article n’est pas là pour faire de la discutaille. En effet, quelle est l’utilité de parler d’une chaine de vélo pour ceux qui prennent l’avion, le train, la voiture ou qui viennent à pied ? Idem, pour les bagages à main étudiés pour l’avion. Cela peut être intéressant, mais cela devra apparaitre dans les “groupes” qui auront décidé de prendre l’avion et qui voudront s’échanger de l’information entre eux. Le blog est là pour ça mais pas n’importe où, SVP.

Bien, maintenant revenons au sujet en voyant quels sont les différents paramètres à prendre en compte pour arriver au meilleur résultat possible et selon vos moyens, tout en sachant que vous n’êtes pas seul et que les autres peuvent vous aider. L’entraide et la coopération sont des attitudes de 5D6D que, de toute façon, nous allons tous être obligés de suivre car l’attitude égotiste de 3D4D ne vous mènera qu’à des impossibilités.

Aussi, si tu as besoin de faire un trou dans ton mur, tu n’es pas obligé d’acheter une perceuse (surtout si en plus tu es fauché comme les blés). Tu peux emprunter celle du voisin ou demander à quelqu’un de le faire pour toi si tu n’y connais rien en perceuse. Alors entre dépenser 300€ et faire la bise, c’est à toi de voir ce qui te sera le plus profitable. Ne venez donc pas pleurer parce que vous n’avez pas les moyens financiers. Ça, c’est une vision égotique d’un “je veux”, d’un “j’ai”, d’un “c’est-à-moi” ou d’un « je me débrouille seul » (car personne ne m’aime…).

Je vais donc vous indiquer au cours des articles “Petit Poucet” comment faire grand avec peu de moyens. C’est ça la différence entre un comportement individualiste et un comportement coopératif. C’est ça la différence entre “j’ai pas les moyens et donc je ne fais pas” et “j’ai pas les moyens mais je l’ai quand même fait”. L’intelligence intuitive est plus forte que l’intelligence logique, alors écoutez votre intuition, écoutez votre petite voix et vous verrez que ce que les bisounours et autres préhumains voient comme problèmes insurmontables ne sont qu’en fait que des problèmes surmontables si on se met tous à s’entraider et coopérer.

Point besoin d’être devin pour voir combien la vie économique est en train de se rabougrir au point que la pauvreté ne pourra plus se cacher. C’est prévu dans le plan d’ascension de la Terre et 2015 sera une année terrible à ce propos. Or comme vous le savez, l’eau reste l’élément essentiel à la “survie”. Il suffit de regarder les pays où la pauvreté règne en maitre et de regarder l’accès à l’eau potable. Cette dernière est nulle, tout simplement, d’où un taux de mortalité très élevé.

Hé bien, ici, l’opération Petit Poucet a pour rôle de pouvoir donner un aliment de qualité à l’ensemble du peuple qui fait que chaque aliment qu’ils pourront manger aura été préalablement nourri par une eau hautement vibratoire et énergétisée. Hé oui, le monde de 5D6D ne s’installera qu’à la condition que les cellules de chaque être vivant puissent être nourries avec des codes de 5D6D hautement énergétiques.

En tant qu’ouvreur de chemin, je lance l’affaire mais elle ne deviendra une réussite que lorsque chaque marcheur fera sa part envers tous ses frères et sœurs qui sont encore ignorants que le monde est en transformation profonde et radicale. Aussi pour devenir un lampadaire, un éclaireur, il faut commencer par soi-même en y mettant tous les moyens que l’on peut en œuvre et cela, même si on a compte bancaire déficitaire car c’est avant tout le cœur que vous y mettez qui fera la différence !

Les moyens matériels à mettre en œuvre
Le minima syndical relève d’une bouteille qui servira de référence, du papier alu, de 3 boites de conserve grand modèle et d’une pierre encodée Petit Poucet. Cette dernière est disponible au prix de 1,5€ + les frais de port (et cela si vous commandez individuellement). Alors comprenez que si quelqu’un me dit qu’il n’a pas les moyens et que ce n’est que pour les riches, il se verra tout bonnement évacué sans aucune autre forme de procès. Comme on dit, il ne faut pas prendre les gens pour des cons… (même si on le fait tous les jours).

Cependant il existe une possibilité à 0,000 01€ pour la pierre encodée mais pour cela il y a quelques opérations à faire et que je décrirai dans le volet “Collectif et Universel”. En effet, vouloir balancer du caillou encodé dans tous les étangs, lacs, petites rivière et plus et à des distances respectables demande d’avoir une solution quasi gratuite et cela n’est pas le cas pour les pierres roulées en cristal de roche à 1,5€ pièce qui sont à privilégier pour l’eau de consommation.

Les moyens indiqués ci-dessus sont permanents, mais cela n’est pas le cas de l’eau puisque vous allez la boire, la donner à vos animaux et plantes, voire carrément vous en servir pour laver vos légumes. Nous n’en sommes pas encore arrivés à l’eau de vaisselle, des toilettes ou de la machine à laver mais cela sera possible avec l’aspect collectif et universel (et donc y compris l’eau qui arrose le gazon et le jardin…).

L’eau
C’est là qu’intervient la notion de coûts, puisque cela va de l’eau courante du robinet (à laquelle vous pourrez rajouter moult traitement chimiques et mécaniques via des filtres et compagnie pour en améliorer sa pureté et sa digérabilité) en passant par l’eau de source (autant industrielle que “bénite”), l’eau du puits, l’eau de pluie et autres. C’est donc à chacun de voir midi à sa porte et cela en fonction de ses croyances et capacités financières.

L’encodage de l’eau
Il se fera de lui même en mettant la pierre encodée Petit Poucet dans la bouteille en verre. Un délai minima est demandé (au moins 1 heure mais comme le caillou est en permanence dans la bouteille cela n’a plus d’importance, sauf quand vous complétez la bouteille à chaque fois).

Le renouvèlement de l’eau dans la bouteille de référence
En effet, je recommande d’avoir toujours une bouteille de référence qui vous permettra d’encoder les autres bouteilles dites de consommation. Je vous dirais par la suite mes petites habitudes que j’ai prises pour être tranquille de ce côté-là. Cette bouteille en verre sera recouverte de papier alu afin qu’aucune lumière ne puisse atteindre l’eau.

En effet, l’eau est vivante et le fait qu’elle voit la lumière va faire qu’elle va prendre l’info lumineuse (donc celle de la 3D4D et donc de ce fait amoindrir l’info de 5D6D. Le second point est que l’info magnétique invisible (le wifi, le téléphone, vos pensées, les mémoires des murs et du sol, etc…) sera arrêtée par le papier alu qui fait ainsi conducteur et qu’il faudra mettre à la masse.

Aussi, le simple fait de mettre la bouteille par terre, sur le carrelage ou tout endroit relié à la masse, fera en sorte que l’énergie électromagnétique n’ira pas influencer la codification magnétique de 5D6D de l’eau de référence. Aussi, par mesure de sécurité et pour un meilleur blindage, je recommande l’utilisation de 3 boites de conserve que vous empilerez les unes sur les autres en prenant soin, bien sûr, de découper aussi le fond de la boite du milieu.

Ainsi, votre eau de référence dans la bouteille de verre enrobée de papier alu et insérée dans un tube de boite de conserve sera totalement protégée de la lumière et de toutes les émanations électromagnétiques. Il suffira alors de la laisser dans un endroit frais et, si possible, le moins lumineux possible. En effet, mettre cette eau de référence sur la fenêtre et en plein soleil serait une absurdité.

En effet, la chaleur a pour principe d’élever la température et donc d’augmenter le brassage des molécules d’eau qui perdront alors le bénéfice de l’encodage tout simplement. Donc si vous vous faites une infusion avec de l’eau encodée, sachez que votre eau aura perdu quasiment toutes ses propriétés autant en codage qu’en énergétisation. L’astuce consiste donc à rajouter une petite goutte d’eau de référence dans votre tasse après, mais néanmoins cela ne sera pas le top du top.

Dit autrement, chaque infusion chaude que vous allez prendre ne fera que faire baisser votre taux vibratoire comparé à de l’eau codée qui n’a pas été chauffée. Bref, point besoin de vous en donner la preuve, car une fois que vous aurez suffisamment carburé à de l’eau “Petit Poucet”, chaque tisane ou infusion que vous boirez vous plombera immédiatement au point que naturellement vous arrêterez cette habitude de 3D4D…

Donc ma façon de faire est que je remplis 2 à 3 bouteilles plastique de 5 litres presque jusqu’à ras bord et ensuite je verse une demi-tasse d’eau de référence dedans et je laisse infuser toute la nuit. Ainsi, au matin je me trouve avec une quantité d’eau suffisante pour la journée (voire 2). Puis, pour des raisons pratiques, je reverse une certaine partie dans des bouteilles de 1,5 litres car c’est plus facile à manipuler.

En procédant de la sorte, je suis sûr que l’eau de consommation n’a pas le temps de perdre beaucoup d’énergie pendant la journée bien qu’elle soit dans une bouteille en plastique et qu’elles soient transparentes. En gros, avec des mesures répétées, l’eau de référence est maintenue environ à 10P23 (10 puissance 23 soit 23 zéro après le premier chiffre) tandis que l’eau de consommation se stabilise à 10P17 ou 10P18. Alors quand on compare avec l’eau du robinet à 10P2, il n’y a pas photo.

Aussi, par principe, je refais un feu du cœur sur l’eau de référence avant de l’utiliser (en prenant soin d’ôter le bouchon), puis une fois que je la recomplète en eau, j’en rebalance un coup afin de m’assurer qu’elle tiendra toujours le haut du pavé. Là aussi, j’évite de vider plus du tiers de la bouteille, d’où mes demi-tasses dans les bidons de 5 L. En effet, j’ai remarqué qu’en remplissant directement les bouteilles d’1,5 L, j’utilisais beaucoup plus d’eau de référence et cela me limitait dans la quantité d’eau produite.

Si j’introduis la notion que lorsque l’on fait un feu du cœur, il faut absolument ouvrir la bouteille, c’est parce que cela marche beaucoup mieux que si elle reste fermée. Dit en d’autres termes, la puissance maximale de votre feu du cœur est ainsi mieux exploitée et ce n’est pas le cas quand le bouchon est fermé. C’est une loi de la physique qui fait intervenir la pression, d’où cette nécessité d’ouvrir la bouteille afin de supprimer le paramètre pression.

Voilà, j’ai dis l’essentiel de l’essentiel et je développerai les différentes options dans une vidéo car par écrit c’est trop long. Néanmoins voici une petite photo de ce que cela donne en réalité. La 1ère image c’est la bouteille dans une boite de conserve. Puis la seconde, j’ai emboité une deuxième boite de conserve dont j’ai ouvert le fond.

Et puis la 3ème image, j’ai rajouté une boite de conserve de plus petit modèle (une boite de mais) car je n’avais plus de grande boite de conserve. Il faut dire que l’on a fait un effort de consommation pour avoir les boites… Depuis, j’ai quand même réussi à m’en procurer une autre et à faire un truc totalement étanche.

Voyez qu’avec un peu de débrouillardise on peut quand même s’offrir ce qu’il y a de mieux à des prix rasant les pâquerettes. Puis, pour les bouteilles transparentes en plastique pour la consommation et dont j’ai ôté l’étiquette commerciale (à cause du code barre), j’ai acheté un casier-caisse en plastique noir dans lequel je mets tout le monde et en plus dans un coin sombre et au frais. Et remarquez au passage qu’il n’y a pas d’écrit des “je t’aime”, qu’il n’y a pas d’ondes de forme et que la couleur de la bouteille n’a aucune importance….

C’est sûr que les marchands du temple vont forcément nous inventer un truc qui fera la même chose en plus classe mais aussi en plus cher… Mais cela n’est pas mon problème car l’objectif est de viser l’ensemble de la population y compris ceux qui habitent dans des contrées très défavorisées ou en cours d’appauvrissement économique grave.

Laurent DUREAU

RAJOUT du 8 juillet 2014 : Avec la version 2 de l’encodage, il n’est plus nécessaire de fabriquer une cage de Faraday ainsi que de mettre l’eau à l’abri de la lumière. Un nouvel article viendra remplacer celui-ci dans un avenir assez proche, c’est-à-dire quand on aura suffisamment de retour d’expérience concernant la nouvelle version d’encodage. Merci de votre compréhension.

RAJOUT du 17 juillet 2014 : Je viens de modifier à la volée cet article (mots barrés) car il semblerait que la nouvelle V2 nous cache des choses très intéressantes. Cependant n’étant pas encore arrivé à cerner tout cela d’une manière exhaustive, je ne désire pas donner d’instructions précises pour le moment. En effet, il était habituel pour la V1 d’arriver à 10P18 en moyenne et nous étions arrivé jusqu’à 10P23 UB° (soit 23 zéro après le 1er chiffre).

En quelque sorte, on s’estimait super privilégié comparé à ce que l’on avait avant et qui tournait péniblement à 10P2 (une centaine de Bovis voire 1 ou 2.000 pour certaines eaux de source). En date d’hier, notre eau de référence à tout bonnement dépassé les 10P1.000 (soit 1.000 zéro après le 1er chiffre….). C’est tout bonnement impossible d’après notre physique d’aujourd’hui. On a donc à faire avec qui n’appartient plus du tout à la 3D4D.

Fort de cela, j’ai enquêté comme d’hab et j’ai trouvé pourquoi. La solution était déjà dans la définition de l’encodage où je disais que c’était une eau encodée 5D6D. Or, précisément, l’énergie que nous mesurons appartient tout bonnement à une autre dimension d’où des énergies infinies pour nous. Le fameux aspect “quantique” dont tout le monde se gausse est maintenant mesurable mais pour cela il a fallu redéfinir un cadran de mesure en rapport.

Cela a été fait et c’est dans la rubrique  “Mesurer l’effet 2P” où, pour l’instant j’en suis arrivé au manuel_Bovis_4a.pdf. Non seulement ce dernier va jusqu’à pouvoir mesurer jusqu’à 10P1.000 mais il peut aller au-delà d’une manière infinie. En effet, avant dans mes versions précédentes, je ne faisais qu’agrandir le cadran en pensant que ça allait plafonner et comme ça ne plafonnait pas, j’en suis arrivé à faire un cadran infini…

De plus, ma technique pour avoir une eau de référence a complètement changé car autant la V1 était sensible à la lumière autant la V2, de par sa puissance, change totalement la donne. Il est encore trop tôt pour border les choses. Cette période transitoire dûe aux essais semble longue mais elle est bien courte par rapport par rapport à ce à quoi on a affaire.

Quand, j’aurai trouvé LA solution optimale c’est-à-dire celle où on ne s’emmerdera plus du tout avec une eau de référence (puisqu’apparemment c’est vers cela que l’on va), je vous tiendrai informer bine évidemment mais cette fois-ci dans un article spécifiquement dédié à la V2.

Lien Permanent pour cet article : http://etresdelanature.fr/operation-petit-poucet-leau-de-reference-et-leau-de-consommation/

(2 commentaires)

  1. Agnès

    Merci 😉

  2. Denis45

    Bonjour,
    L osmoseur et le vortexeur de sortie de robinet sont toujours utiles fin 2015, logiquement.

    Que conseiller à qui souffre de l arthrose et ce jour et nuit ?

    et merci aux actifs qui nous enseignent tant !

Les commentaires sont désactivés.

«

»