«

»

Imprimer ce Article

Actu du 26 juillet

Dans la moiteur orageuse d’un été bizarre, l’aventure et les km vont reprendre du chien. En effet, un petit retour à la maison s’est imposé notamment pour cause de contrôle technique obligatoire… Cette fois-ci je m’en tire avec une paire d’amortisseur avant et une contre visite. Bref, de la 3D pure avant de voyager dans d’autres espaces-temps où les emmerdes n’existent pas.

Voici donc les dernières nouvelles concernant l’équipe au sol. Elfinéa suite à décision du conseil (d’où elle habite) ne pourra pas nous suivre en permanence car d’autres tâches lui sont affectées. Cependant elle pourra nous rejoindre (via les vortex) à chaque fois qu’elle en aura les possibilités. La prochaine ouverture pour elle devrait se faire d’ici 2 à 3 semaines.

bac_felimiciaSinon, afin d’améliorer les conditions de transport de nos EDLN proches, j’ai bricolé un peu selon les réponses données lors de mes questionnements précédents.

Dans la cabine avant j’ai posé un bac en plastique (étanche) ayant une grille au fond et qui supporte un tapis de mousse prélevé lors de notre dernière excursion avec la bénédiction du Déva de la forêt. En effet, Félimicia s’asseyait souvent sur le tableau de bord pendant que nous roulions.

Outre que le plastique soit dur, elle était aussi en plein soleil pendant des heures et des heures. Bref, cette fois-ci, elle pourra se détendre, s’assoir et s’allonger pour dormir sur un matelas de mousse qui sera régulièrement ré-humidifié. De plus, située à la hauteur des appuis-têtes, elle sera globalement à la même hauteur que nous sachant que mon épaule touche légèrement le bord du bac…

Hé oui, elle venait souvent se poser sur les épaules de Corinne et elle appréciera que ce soit la même hauteur sauf que cette fois-ci ça sera moelleux, légèrement humide et ne sera pas trop dérangé par le vent quand nous ouvrons légèrement les fenêtres pour aérer l’habitacle avant. Son statut de collègue permanent implique d’avoir un mobilier permanent….

Concernant Elaïcha, ce n’est pas un problème parce qu’elle quasiment toujours en moi. En effet, cela atténue très fortement tous les désagréments de la 3D et des machines électromagnétiques. Elle sort donc rarement et c’est seulement dans des cas spéciaux qu’elle le fait. Son contrat ne possède pas de date de fin mais il y en une quand même. Hé oui, arrivée à l’échéance elle aura le choix soit de retourner du côté de chez elle ou soit de continuer l’aventure…

bac_flaviConcernant Flavi, son contrat est aussi à durée déterminée et il aura lui aussi le même choix à faire. Soit il continue l’aventure ou soit il va où il désire. Je lui est demandé où il voudrait aller s’il décide de ne pas me suivre et la réponse fut : chez toi, là où est le grand sylpharin qui garde la maison…

Hé oui, bébé sylpharin apprécie notre gardien de vortex et, à ce titre, il désire poursuivre son éducation avec lui. Mais bon, dans l’attente de sa fin de mission, j’ai pris un couvercle de bac dans lequel j’ai mis le reste de mousse prélevé dans la forêt ainsi que la souche “éponge” qui nous avez été offerte lors d’un voyage précédent par un couple de sylpharin arrivés en fin de vie.

Si on peut dire, ces grand-père et grand-mère m’ont dit comment je devais le nourrir et le choyer afin qu’il puisse continuer à croitre correctement. Pour les besoins de la photo, j’ai mis le bac sur la plage arrière mais en temps normal il est mis à l’ombre du côté de la banquette arrière que j’ai d’ailleurs ôté pour gagner de la place dans la voiture.

Bref, après ces petites adaptations locales, nous allons reprendre la route afin de continuer d’aller à la rencontre des EDLN. Je sais que cela peut sembler puéril au premier abord mais croyez-moi, il est loin d’être simple de restaurer une relation entre eux et nous car l’humain, le préhumain plus exactement, est loin d’être dans leur cœur. Je vais donc semer la bonne parole non pas à coup de mental mais à coup d’attentions et d’intentions que je vibre.

Puis quand les racontars à mon propos auront cessé, je vous parlerai plus précisément de nos discussions. D’ici-là, je vous souhaite de prendre conscience que les EDLN sont d’une intelligence et d’une sagesse largement supérieures à celles des préhumains qui se gaussent et qui finalement ne savent pas grand chose. Mais bon, vous découvrirez cela un fois que votre mental-égo aura été mis en sourdine et que votre véritable discernement (celui du cœur) aura repris sa place.

Laurent DUREAU

Lien Permanent pour cet article : http://etresdelanature.fr/actu-du-26-juillet/

«

»