«

»

Imprimer ce Article

49 – Se faire accompagner par un Druide EDL (Suite)

Guyz_02Aujourd’hui nous vous proposons la suite de ce que Guyz a à nous dire. N’ayant pas le temps de réécouter son second interview, je ne peux vous en dire plus. Cependant si des questions voire des éclaircissements sont demandés, je me permettrai de vous répondre dans les commentaires. Puis, si c’est plus demandeur alors j’irai dans le sens d’un article si nécessaire.

Dans l’attente de vos réactions, je vous livre les 3 découpages que nous avons fait de sa seconde intervention. La 3ème intervention (que l’on va publier dès que l’on en aura fini des corrections sonores) contient une méditation très puissante mais aussi assez longue. Ainsi suite à cela nous lui avons demandé d’en faire une plus courte d’où une 4ème intervention.

Bref, vous aurez tout cela au fur et à mesure de notre capacité à dégager du temps. D’ici-là je vous souhaite une bonne écoute.

Partie 1

Fichier mp3 à télécharger (22:33 mn)

Partie 2

Fichier mp3 à télécharger (21:40 mn)

Partie 3

Fichier mp3 à télécharger (19:06 mn)

Lien Permanent pour cet article : http://etresdelanature.fr/49-se-faire-accompagner-par-un-druide-edl-suite/

(13 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. _Philippe

    Merci beaucoup ,c’est exactement ce que je cherchai depuis longtemps:apprendre à faire taire mon mental qui malgré tous mes efforts de 3d ne faisait que me replonger dans la cuve .Merci encore du fond du coeur.

  2. Jean-Lucas

    Vraiment très très intéressant, ça parle à mon être ! En plus ça prolonge exactement l’article 45 sur « Mon frère, mon ami », comme si GUYZ nous préparait à une mise en pratique ! Formidable, j’attends la suite (quelque part j’ai eu du mal à retenir mon impatience, et j’ai compris que le travail passe aussi par là : calmer le mental qui en veut toujours davantage et qui veut tout tout de suite… GUYZ est un moqueur et il sait très bien nous titiller là où ca fait mal, il fait durer le plaisir 😉

    Merci Corinne et merci Laurent, et merci GUYZ !

    Jean-Lucas

  3. Raymonde

    Oui ça me plait, c’est un grand OUI du cœur que je vous adresse. Merci
    Que peut-on faire lorsque sur le plan du sexe, il y a blessure physique ?
    Ne peut-on pas recevoir la lumière vibrale dans nos corps subtils ?

  4. Yannick

    Bonsoir Laurent, et chers Tous,

    avant de venir à ces dernières canalisations, je voudrais poser une GROSSE interrogation sur la toute dernière phrase Yz dans « YZ-3_communication » ; en effet, il dit à Corinne: « Sa petite voix va revenir et elle va lui dire: mais non, c’est n’importe quoi, t’as encore affabulé, … », et la petite voix va tout faire pour déstabiliser cette personne, pour lui faire croire que je n’existe pas, et que je n’ai pas parlé à travers elle ! »

    … euh, est-ce que je veux avoir si mal compris les choses ?? La « petite voix », celle qui est la voix de notre divin, c’est elle qui va faire douter son soi incarné, qui va lui dire qu’elle perd les pédales ?!?! Bien au contraire, c’est tout le côté réactif du mental égo, qui lui OUI va vouloir h=garder la main sur la totalité des opérations…
    Alors oui aussi, là je ne comprends plus grand chose ?

    Bon, ceci dit, j’en viens à ma question du jour: pour introduction, je voudrais m’appuyer que information récente et « surprenante » que nous a délivrée Laurent, à savoir que la notion de « bonjour » est une absurdité chez les EDLN ne connaissant que le non temps, et donc notre alternance temporelle leur étant totalement inconnu.
    Hors, quelle ne fut pas ma surprise de découvrir de chaleureuses « salutations » échangées par Yz, et maintenant suivi de Guyz !?
    Mais elle est où l’embrouille ??? (dit-il en faisant les yeux tout rond… 😯 )
    Selon moi, « dire » bonjour à un tierce, ou le saluer, c’est de lui montrer qu’on l’a vu, voir qu’on l’a reconnu, et que l’on partage notre cordialité face à cette rencontre du moment.
    Simplement, dans notre langage usuel, le « bonjour » ne sera utilisé qu’à une certaine partie de la journée (pour être alors remplacé par un « bonsoir », par exemple), alors que le salut sera donné sans aucun regard posé sur le moment de la journée ; à noter que de plus, le salut à un sens relationnel plus proche, pouvant même suggérer dans certains un lien plus profond d’amitié. En tout état de cause, on peut y mettre la même implication émotionnel face à cet autre qui croise alors notre chemin.

    Alors encore une fois et là aussi, il est OU l’engrenage que je n’ai pas réussi à attraper ??
    Ce qui est sûr, ou semble l’être, c’est que tout cela, c’est pas encore gagné, tellement il semble y avoir de pièges sur le chemin, et à commencer déjà de les voir, car certains me semblent tout de même vicieux, et on aurait aussi vite fait de ne rien voir de tout… du moins il me semble.

    (et dans la confiance d’une relecture, pour un levé de brouillard, si possible, et mes excuses pour les fautes au cas où)

    1. Laurent

      Salutation Yannick ! 😀 Pour faire simple je vais te répondre dans l’ordre.

      1) N’as-tu pas remarqué qu’il y a 2 petites voix en toi ? Il y a celle de ton cœur et celle imitée par ton mental-égo… Hé oui, beaucoup se plaignent de ne pas entendre leur petite voix mais un fois que tu y arrives un deuxième problème survient : celui de savoir faire la différence entre la vraie et la fausse.

      Ainsi le chemin est loin d’être simple au début et c’est normal puisque c’est ce qui arrive à tous dans presque toutes les situations. Regarde bien comment le doute s’insinue en toi et tu verras qu’à chaque fois que tu veux éviter un piège, il y en a un juste à côté qui t’attend au cas où tu ne tomberais pas dans le 1er piège tendu.

      Ainsi en évitant une flaque d’eau, tu marches sur une mine anti-personnelle que tu ne pouvais voir car ton attention était fixée sur la flaque d’eau. Crois-tu que l’égo est assez idiot pour ne pas prévoir ce que tu vas faire si tu vois son piège ? Moi-même je suis enclin au même problème car l’intrication entre le mental et l’égo est loin d’être aussi facile à défaire que cela. C’est donc avec différentes méthodes que je recoupe les infos délivrées par ma petite voix.

      En gros, je fais ultra confiance à ma petite voix mais à la seule condition que j’ai pu évacuer toutes les tentatives de l’imitateur en chef qu’est le mental-égo. Donc quand ma petite voix me cause elle passe systématiquement à travers toutes mes techniques antivirus intérieures. Ce n’est qu’après, que j’acte.

      En résumé, si tu n’est pas capable de déjouer les tours de passe-passe de l’imitateur de ta petite voix, tu sombreras alors dans le doute systématiquement et donc de plus en plus souvent au point de ne plus accorder un iota de confiance à ta véritable petite voix d’où ta conviction que tu n’as jamais écouter ta vraie petite voix.

      2) Je confirme que le bonjour n’existe pas puisque les EDLN sont toujours en plein jour puisqu’il n’y a pas de nuit. Cela n’empêche que dire « salutation » indique « je commence à communiquer avec toi » et que si tu veux signifier la fin de communication tu redis « salutation' » indiquant ainsi que tu as fini avec lui.

      Ton problème est d’associer salutation à bonjour ou au revoir. Quand tu écris à quelqu’un en fin de lettre (à une certaine époque, « veuillez recevoir mes sincères salutations », parles-tu de dire au revoir ? Non, cela indique le respect et que ce que tu avais à dire a été dit.

      En effet, quand tu es de l’autre côté du voile, tu vois tout, entends tout alors comment veux-tu t’adresser à quelqu’un en particulier si tu ne lui fais pas coucou par un « salutation » ? Ça, c’est déjà le départ et tant que tu n’as pas dit un « salutation » de fin, l’autre interlocuteur par respect restera branché à toi jusqu’à temps que tu le dises.

      En résumé, salutation est un marqueur de début et de fin de communication et pas du tout un bonjour et un au revoir comme on pourrait le penser dans notre monde diurne/nocturne. Cela semble identique mais ne l’est pas totalement en vérité puisque l’environnement est différent.

      Il y a donc chez eux des salutations « boulot-boulot », des salutations « c’est la femme du président », des salutations « t’es mon pote » et des salutations « chaleureuses ». D’ailleurs, c’est ainsi, dans la tonalité du salutation que je sais où en est l’état mental et émotionnel de l’EDL ou EDLN. Et je peux t’assurer que eux aussi, ils ont des hauts et des bas et qu’il y a des fois tu ne t’éternises pas avec eux notamment quand ils se dédoublent.

      Hé oui, on peut savoir beaucoup quand on sait écouter correctement un salutation car c’est identique à un bonjour de chez nous. Il y a le cordial, le chaud, l’empathique mais aussi le froid comme celui qui te dis que tu tombes comme un cheveu sur la soupe.

      Bref, un EDL ou un EDLN est une entité vivante avec des émotions et des sentiments qui vont bien au-delà de l’humain par leur intensité, mais bon ça ce n’est que lorsque que vous serez à leur contact que vous saurez ce que veut dire tristesse, joie ou bonheur car de notre côté, on est vraiment avec des gammes très limitées bine que l’on croit le contraire. 😎

  5. Yannick

    Re,

    je voulais aussi remercier Guyz pour sa très pertinante analyse du tableau d’ensemble de notre condition d’incarnation, et en particulier de ce conditionnement qui nous trompe, et au passage, nous fait pedre cette joie inaturel qui était encore la notre dans notre condition de bébé. Tout cela est très inspirant, et c’est avec Grand plaisir que je vais découvrir les parties 2 et 3 ce WE ! 😀

  6. Maly

    Bonjour Laurent
    En ce moment, sans arrêt, mon regard est attiré par des chiffres qui se répètent : quand je regarde l’heure il est 14h14 ou 3h31…etc ça en est flippant, c’est comme si on essayait de me dire quelque chose et que je ne comprends pas.. Help

    1. Michel

      Bonjour Maly.Pas de panique,c’est un truc qui m’arrive très souvent et il y a des tas de gens qui font le même genre d’expérience.Perso,j’observe et c’est tout…….
      Il y a une chose,par contre,qui peut faire peur,c’est de voir 66 h 66 à ta montre. 😆
      Cordialement.

    2. Laurent

      Quand il y a ce genre de symptôme, c’est que votre petite voix vous dit que vous être synchrone avec elle. Il n’y a donc pas à flipper mais plutôt à sourire de toutes vos lèvres à chaque fois que cela arrive car cela veut dire qu’elle est enfin capable de diriger votre attention sur l’horloge en question.

      En gros, elle teste la ligne pour savoir si vous réagissez bien. Il n’y a donc aucun problème mais plutôt une solution en cours indiquant que votre tuyau avec elle est débouché. 😎 😎 😎

      1. Raymonde

        Merci pour ta réponse,Laurent, chez moi c’est toujours le 11:11 qui ressort et ça me fait sourire, je fais toujours un coucou aux guides.

  7. sylvette

    Merci Guyz , Merci Corinne , Merci Laurent ; avec le coeur 😀

  8. Céline

    Merci beaucoup à Guyz pour ces éclairages ainsi qu’à Corinne et au « futé », pour leur merveilleuse aide…

  9. philippart

    je reviens d’un séjour à la mer (falaise nature+++) et les messages qui me parvenaient étaient : nettoyage,çà va être déstabilisant, rester centré, être capable d’observer, rester calme, à l’intérieur…J’écoute les message de GUYZ ?Je retrouve tous ces éléments ou presque.Je me sent en joie je suis prête à tous les » remue-ménage » ils sont incontournables et de bonne augures.Je remercie GUYZ de nous aider à nous reconnecter à notre relation vraie avec Maman Urantia Gaïa Eléa, je ressent sa protection et ma première pensée à chacun de mes réveil est pour elle.
    Mille fois merci à toute l’équipe au sol, encore merci à toi Guyz pour ton pointage de la direction à prendre.
    de coeur à coeur,
    Valérie.

Les commentaires sont désactivés.

«

»